Livres de Janvier 3


Bonjour,

Aujourd’hui je vous présente les livres qui mon accompagné tout ce mois de Janvier :

  1. La théorie de King Kongde Virginie Despente :

J’avais ce livre dans ma « liste de livre à lire » depuis qu’il est sorti, c’est à dire 8 ans …

Il faut savoir que j’ai un rapport très particulier aux livres de virginie Despentes. C’est au salon du livre de 2004, sur le stand des éditions de poche que l’histoire commence. Je vois une couverture d’un livre hyper rock.  J’achète ce petit bouquin « Teen Spirit ». Je ne connais pas Despente, j’ai 16 ans à  l’époque.

virginie-despentes

Bon, le livre me bouleverse, le texte est trash, punk, et rock, donc comme moi à cette époque.

Depuis j’ai acheté et lu pratiquement tous les livres de Virginie :

  • Baise-moi,
  • Les Chiennes savantes,
  • Les Jolies Choses,
  • Teen Spirit,
  • Bye Bye Blondie,
  • Apocalypse bébé.

J’ai aimé tous ses livres, mais au fil du temps, le ton trash et rock ne me touchait plus autant. J’avais de la nostalgie en lisant ces livres avec toute la rage que j’avais plus jeune (on dirait que j’ai 80 ans quand je dis ça). En quelques années j’ai beaucoup changée et je me suis apaisée.

King Kong Théorie de Virginie Despentes, le résumé :

king-kong-theorie-1329-250-400

« J’écris de chez les moches, pour les moches, les frigides, les mal baisées, les imbaisables, toutes les exclues du grand marché à la bonne meuf, aussi bien que pour les hommes qui n’ont pas envie d’être protecteurs, ceux qui voudraient l’être mais ne savent pas s’y prendre, ceux qui ne sont pas ambitieux, ni compétitifs, ni bien membrés. Parce que l’idéal de la femme blanche séduisante qu’on nous brandit tout le temps sous le nez, je crois bien qu’il n’existe pas.

V.D. En racontant pour la première fois comment elle est devenue Virginie Despentes, l’auteur de Baise-moi conteste les discours bien-pensants sur le viol, la prostitution, la pornographie. Manifeste pour un nouveau féminisme.  »

Alors moi je n’avais pas lu le résumé je croyais que c’était un roman je me plonge dans le réçit, et j’ai vite compris mon erreur. Virginie signe un texte qui dérange qui te bouscule.

C’est un essai qui nous montre une vision du monde et de l’humanité pas très belle a voir.

Je suis pas d’accord avec tout ce qui est dit dans ce livre mais ça m’amène a réfléchir a me posé des questions sur le viol, la prostitution, le porno, les hommes …

Je vous le conseil , c’est pour moi un livre qu’il faut livre même s’il vous dérange, il faut pouvoir avoir un autre point de vue sur ces idées pour pouvoir avancé .

Personnellement j’ai beaucoup aimé, il m’a mit une claque, et m’a apporté un nouveau point de vue.

Sur le blog de Parsian Shoe Gals  vous pouvez trouver un article sur la pièce de théâtre: http://www.parisianshoegals.com/2014/12/theatre-king-kong-theorie-dapres.html

2. Vernon Subutex de Virginie Despentes :

Début janvier sortait le nouveau roman de Virginie Despentes Vernon Subutex.

1700919--vernon-subutex-1-de-virginie-950x0-1

Vernon Subutex de Virginie Despentes, le résumé, le résumé :

« Vernon Subutex est un ancien disquaire, rescapé d’un monde en voie de disparition. Beaucoup de ses amis proches sont morts, ou ont quitté Paris. Reste Alex Bleach, chanteur populaire, qui est la dernière personne de son entourage à pouvoir l’aider à payer ses factures. Un soir, Alex Bleach se filme, dans l’appartement de Vernon, sous coke. Quelques semaines plus tard, il décède d’une overdose. Vernon est expulsé de l’appartement qu’il occupait depuis dix ans. Il ne lui reste qu’à se faire héberger chez les uns, chez les autres, mais les connaissances qui lui restent ne sont pas toujours en mesure de lui apporter de l’aide.
Chasse au trésor : tout le monde (un producteur, un réalisateur, une biographe, une « privée », une star du X, une jeune fille voilée) cherche ce paumé de Vernon pour mettre la main sur les rushs exclusifs du testament halluciné de Bleach.
Chasse à l’homme : Vernon ignore qu’il est l’objet d’une traque, puisque, fauché, il squatte successivement d’appartements en appartements.
Autant de portes ouvertes sur ce que le temps a fait de ces anciens adeptes de la culture rock, aux destinées plus ou moins heureuses.
Chaque station de croix de ce Christ déjanté présente de nouveaux personnages, convoque un thème, traverse un milieu : Xavier, ou la dérive de l’extrême gauche à l’extrême droite raciste ; Laurent, ou les milieux du cinéma ; la Hyène, ou l’art du lynchage cybernétique ; Sylvie, ou la vengeance de la femme mûre humiliée ; Lydia, ou la nullité des demi-sels de l’édition ; Pamela Kant et Vodka Satana, ou grandeur et décadence des ex-stars du porno ; Daniel, transexuel bien dans sa peau ; la vénéneuse Marcia ; Kiko, ou l’obscénité cynique et folle des traders sous coke ; Patrice, ou l’homme qui ne peut s’empêcher de rouer de coups celle qu’il aime ; Selim, ou l’amertume de la classe moyenne de gauche ; Aïcha, ou la tentation religieuse…
Chaque appartement ouvre une vie, chaque destin emporte le lecteur dans un univers différent… jusqu’à ce que les fils se tissent, se croisent, pour former les motifs d’une immense tapisserie qui fait passer le lecteur, haletant, de l’autre côté du miroir.
Virginie Despentes invente ici le roman picaresque post-moderne.
A suivre… »

J’ai adoré, le style c’est « assagie » et c’est un roman qui transporte, ou tu te demande ce qu’il va arriver aux personnages.

Que dire de plus, à part que j’attends le tome 2 avec impatience !!!

3. Rêve d’amour de Laurence Tardieu.

41WfjfwjTwL._SL500_AA300_

Rêve d’amour de Laurence Tardieu, le résumé :

« Nous sommes le 21 juillet 2006. Il est vingt heures. Je m’appelle Alice Grangé. J’ai trente ans. Gérard Oury, est mort hier. Tout cela est certain. Vérifiable. Le réel. Je marche vers un homme que je ne connais pas. Ça encore, le réel. Cet homme a aimé ma mère. Ma mère a aimé cet homme. Je n’en suis déjà plus sûre. Cet homme va me parler de ma mère. Je ne sais pas. Je vais retrouver quelque chose de ma mère. Je ne sais pas. Les choses les plus importantes sont-elles celles que l’on sait, ou celles que l’on cherche? Je m’appelle Alice Grangé. J’ai trente ans. Je cherche ma mère. »

Alors, c’est un roman très poétique, plein de questions, très joliment écrit, toujours le bon mot. Personnellement je n’ai pas aimé, j’ai trouvé le rythme beaucoup trop long, je me suis ennuyée alors qu’on a que 157 pages … ce genre d’écriture n’est pas pour moi.

Et oui, malheureusement au mois de Janvier je n’ai lu que 3 livres.

Récapitulatif :

  1. La théorie de King Kong de Virginie Despente : 3/5 (à lire pour se bousculer)
  2. Vernon Subutex de Virginie Despentes : 5/5
  3. Rêve d’amour de Laurence Tardieu : 1/5

Et vous, quelles sont vos lectures du mois de Janvier ?

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Livres de Janvier